Haut de page
Haut de page
S'abonner à la newsletter

Les articles



Chaque nouvelle année commence par les divers championnats provinciaux.

Ce 23 janvier a eu lieu à Amay, dans les locaux du CCAT, le championnat de tir à plomb, disciplines 9 & 11.

30 pistoliers et 23 carabiniers s’y sont affrontés, toutes catégories confondues et toujours avec beaucoup de bonheur, même si, comme lors de chaque compétition, le stress du match a été plus intense que prévu et fait perdre quelques points.

Depuis quelques années, nous avions une jeune tireuse « handi » mais elle était bien seule. Cette année, une jeune dame est venue la rejoindre, ce qui instille une saine émulation. A la fin du match, une autre jeune dame, dont les problèmes de santé vont en augmentant, a décidé elle aussi de tirer « handi ».

De quoi les stimuler toutes les trois. Elles n’attendent plus que la classification nécessaire pour que le « tir handi » de notre province soit pris en compte par la Ligue Handisport Francophone.

Mme. DE MELIS Lucienne
Secrétaire provinciale

Cette année, à la demande de l’ISSF, notre fédération a ajouté une discipline : le tir à plomb appuyé.

Notre fédération a décidé de réserver cette discipline aux tireurs et tireuses de 56 ans et plus et tout le monde tire 30 coups de match.

Quelle différence avec le tir à plomb « normal » ? L’arme est sur un support en respectant certaines règles. Sur un support ? Mais c’est très facile et tout le monde va faire de beaux points me direz-vous ! Que nenni ! Car la position et la prise en main ou l’épaulement ne sont pas les mêmes.

Le plaisir de la nouveauté étant présent, les 26 participants étaient enchantés.

Notre province a décidé d’y laisser participer toutes les catégories, étant clair que seul(e)s les 56 ans et plus pourront se qualifier pour tirer le championnat régional.

Si cette discipline est effectivement nouvelle pour l’ISSF et notre fédération, elle se tire depuis des dizaines d’années à Welkenraedt en région germanophone, et donc dans notre province. C’est donc aussi sans surprise que les tireurs du club INTERTIR étaient les plus nombreux et ont en général fait les meilleurs résultats.

L’après-midi fut consacrée à 36 tireurs de la région germanophone qui ont l’habitude ce tir. Un classement séparé leur a été réservé en « 9A OPEN » et « 11A OPEN ».

Mme. DE MELIS Lucienne
Secrétaire provinciale